Danton

Danton est né comme fils d’un procureur du roi le 26 octobre 1759 à Arcy-sur-Aube. Il adhère avec enthousiasme au movement révolutionnaire et devient populaire en 1790 par la création du Club des Cordeliers. Quand le 10 août 1792 un fin à la royauté est met, il est un des principaux instigateurs de l’insurrection. Danton est élu ministre de la Justice le 11 août 1793. C’est lui qui permet les massacres de septembre dans les prisons. En 1793 Danton, il siège parmi les Montagnards, participe à la chute des Girondins. Les Girondins et les Montagnards étaient des ennemis, parce que les Girondins n’ont pas voulu la mort du roi et les Montagnards, ils ont voulu la mort du roi. Puis Danton entre en conflict avec Robespierre qui voit en lui un dangereux rival et il fait tout pour ruiner son prestige. Le 5 avril 1794 il est guillotiné après être accusé d’avoir pactisé avec l’ennemi et compromis dans des scandals financiers.

Desmoulins est né le 12 mars 1760 à Guise, dans l’Aisne. Le 12 juillet 1789 il parle aux foules qui lui regardent comme chef pendant les journées insurrectionnelles qui conduisent à la prise de la Bastille. Desmoulins publie plusieurs articles contre l’Ancien Régime puis fonde un journal qui s’appelle „Les Révolutions de France et de Brabant“. Après avoir été partisan de Mirabeau, Desmoulins se rallie à Danton en 1792 et devient membre du Club des Cordeliers. Quand il est élu à la Convention il siège parmi les Montagards et participe à l’élimination des Girondins. Il lutte contre le développement de la Terreur. Le 5 avril 1794 il est guillotiné avec Danton.

Saint-Just est né le 25 août 1767 à Decize dans la Nièvre. Saint-Just s’enflamme pour les idées révolutionnaires et devient lieutnant-colonel de la Garde nationale en juillet 1789. Il est élu à l’Assemblée legislative en septembre 1791. L’éléction est annulée parce qu’il est trop jeune. En 1792 il est élu à la Convention où il se fait remarquer par des positions extrémistes. Il joue un grand rôle dans la rédaction de la Constitution en 1793. Comme il est un ami de Robespierre il devient membre du Comité de Salut Public en avril 1793. Là il s’occupe des affaires militaires. Il preuve ses qualités d’organisateur dans ses missions aux armées du Nord et du Rhin. Il devient président de la Convention en février 1794. Il lutte avec Robespierre contre les différentes factions. Il est guillotiné le 28 julliet 1794 en même temps que Robespierre.

Les Révolutionaires français

Danton

26.10.1759 : naissance

1790 : création du Club des Cordeliers

10.08.1792 : un fin à la royauté est met

11.08.1793 : Il devient Ministre de la Justice.

1793 : Il permet les massacres dans les prisons.

Il participe à la chute des Girondins.

05.04.1794 : Il est guillotiné.

Desmoulins

12.03.1760 : naissance

Il publie plusieurs articles contre l’Ancien Régime puis fonde un journal.

1792 : Il devient membre du Club des Cordeliers.

05.04.1794 : Il est guillotiné.

Saint-Just

25.08.1767 : naissance

juillet 1789 : Il devient lieutnant-colonel de la Garde nationale.

1792 : Il est élu à la Convention.

1793 : Il participe dans la rédaction de la Constitution.

avril 1793 : Il devient membre du Comité de Salut Public.

février 1794 : Il devient président de la Convention

28.07.1794 : Il est guillotiné.

Worterklarungen

un procureur = ein Staatsanwalt

il adhère = er stimmt zu

un instigateur de l’insurrection = Ein Anstifter des Aufstandes

la chute = der Fall

les journées insurrectionnelles = die aufstandischen Tage

publier = veroffentlichen

un partisan = ein Anhanger

une faction = eine aufruhrerische Gruppe

Erklarung von Eigennamen

Les Girondins : Ils s’appellent comme ça parce que les Chefs des

Girondins venaient de la Gironde.

Les Montagnards : Ils s’appellent comme ça parce qu’ils etaient assis

sur les bancs les plus élevés à l’Assemblée.

Club des Cordeliers : C’était un club populaire dans lequel il y avait

des gens qui sympasaient avec la Révolution.